mercredi 7 juin 2017

Linky, tout n’est pas si simple…




Linky, tout n’est pas si simple…



Enedis, dans un document intitulé « le compteur Linky, tout simplement », cherche à démonter toutes les oppositions et tous les arguments qui entravent la pose de ces nouveaux compteurs.



Malgré les réponses que j’ai pu obtenir auprès de la direction d’Enedis Ariège, à mon sens, deux éléments principaux restent dans le flou.
  •  Le compteur Linky est-il la solution la mieux adaptée face à la transition énergétique que nous allons vivre dans les 10 ans ?
 Ma réponse est NON, ce système ne me parait pas adapté face à l’arrivée prochaine chez les particuliers, comme les professionnels, des nouveaux systèmes photovoltaïques en toiture, des systèmes individualisés de stockage (batteries fixes), et surtout face à l’arrivée des voitures électriques en masse.
 
  • Le compteur Linky présente t-il un risque pour la santé des résidents ?
Ma réponse est OUI, car pour l’instant, il n’y a pas eu à mon sens d’étude impartiale laissant la possibilité aux détracteurs de prouver que l’exposition aux champs électromagnétiques est réelle.


Une technologie utilisant les réseaux filaires téléphoniques, en basse tension, combinés au réseau électrique apporterait une meilleure réponse, plus fiable, et qui serait conforme aux recommandations lancées par Jeremy Rifkin (lire le livre « la troisième révolution industrielle »). Je suis pour un moratoire et que les directives Européennes sur ce sujet soient réétudiées.

Jean-François Astier



lundi 5 juin 2017

Mines de Salau: ni pour aujourd’hui, ni pour demain.

Mines de Salau:
ni pour aujourd’hui, ni pour demain.



A Mr Jacques Renou
Association Stop Mines Salau

                                                                                                  Loubières le 5 juin 2017




Cher Monsieur,

En tant que candidat aux élections législatives de juin 2017 sur la 1èrecirconscription de l’Ariège, j’ai pris connaissance de votre lettre ouverte.

Merci pour l’abondance d’informations qui y est contenue.

L’Alliance Ecologiste Indépendante à laquelle je suis attaché, et par-delà, l’ensemble du mouvement 100 %, a toujours été favorable à la recherche d’une économie sobre et raisonnée. Globalement, sur le principe de l’exploitation des matières premières de notre planète, l’Alliance y est opposée, persuadée que l’équilibre d’une société et la santé des individus la composant est à rechercher ailleurs que dans la logique d’une « consommation » et d’une « croissance ».

Face aux défis très concrets du monde d’aujourd’hui, la priorité est à mettre sur le recyclage des matières premières déjà utilisées et la sobriété de leurs utilisations. La réouverture des mines de Salau ne correspond pas à notre vision, ni pour aujourd’hui, ni pour demain.

On vous objecte que ce projet sera créateur d’emplois et apportera une richesse sur le territoire. Mais bien évidemment, vous avez compris qu’une économie mondiale profite d’abord à la spéculation et au gaspillage. La vraie valeur ajoutée de votre territoire est à rechercher dans une économie locale, diversifiée, basée sur la sobriété énergétique et la préservation de ses ressources non renouvelables. En d’autres mots, c’est une économie durable, garante des générations futures, qu’il faut viser, tout ce qui s’oppose à l’approche politique actuelle du projet sur les mines de Salau.

Si je suis élu, vous pourrez compter sur mon engagement à vous soutenir et m’opposer à ce projet.

Jean-François Astier


Pour lire la lettre ouverte de STOP Mine Salau aux candidats aux élections législatives dans les deux circonscriptions de l'Ariège, cliquez ici -> https://www.stopminesalau.com/